img01Le Professeur Ignacio Tirado, Secrétaire Général, a participé au dialogue régional en ligne sur la lutte contre le trafic illicite de biens culturels et le retour et la restitution de biens culturels dans la région Afrique, organisé dans le cadre des célébrations du 50ème anniversaire de la Convention de l’UNESCO de 1970.

 

 

 

Il a fait une présentation sur 25 ans de protection des biens culturels par la Convention d’UNIDROIT de 1995 sur les biens culturels volés ou illicitement exportés.

Cette réunion en ligne a permis d'aborder le contexte actuel et les défis de la lutte contre le trafic illicite et le retour et la restitution des biens culturels dans la région Afrique. Elle a offert la possibilité aux États membres de l’UNESCO, aux membres de la communauté et à un large éventail de professionnels d’identifier les besoins et les priorités régionales. Elle a également constitué une contribution importante à l’Année de l’Union africaine 2021, intitulée "Culture, arts et patrimoine, leviers pour construire l’Afrique que nous voulons".

 

Le Professeur Tirado a rappelé que 11 pays africains étaient parties à la Convention de 1995 (Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Nigéria, Afrique du Sud et Tunisie), et que 3 pays avaient signé mais pas encore ratifié (Sénégal, Guinée et Zambie). Il a réitéré l’engagement d’UNIDROIT, avec ses partenaires, en particulier l’UNESCO, la CEDEAO et l’Union africaine avec lesquels UNIDROIT partage des activités spécifiques en Afrique, dans la lutte contre le trafic illicite.

 

Le renforcement du cadre juridique et l’assistance à la ratification et à la mise en œuvre des conventions internationales étant l’une des principales priorités qui ont émergé de la conférence, UNIDROIT continuera, avec l’UNESCO et ses autres partenaires, à soutenir les Etats en fournissant une expertise technique, en aidant à améliorer la législation nationale en vue de la ratification de la Convention de 1995 et d’autres instruments pertinents, en promouvant la coopération entre les parties à la Convention et au-delà, ainsi qu’en formant des professionnels de la culture et des juristes.

 

  -> Programme

 

  -> Pour mieux connaitre la Convention d’UNIDROIT de 1995

 

 

img02